Combiner raison et émotion pour créer.

Créer nécessite de combiner pensée rationnelle et pensée intuitive, raison et émotion. Or, les entreprises poursuivent la rationalité dans tous leurs actes et rouages. Tout juste ont-elles toléré que l'émotion anime leur positionnement de marque et leurs publicités. Une sorte d'externalisation, qui n'engagerait à rien.

 

Certaines s'efforcent, pour motiver leurs collaborateurs, de "donner du

sens" - un objectif qui lui aussi demande d'articuler raison et émotion. D'autres entreprises s'intéressent, timidement encore, à l'intelligence émotionnelle comme moyen de réussir leurs recrutements. Pour être honnête, les manuels qui proposent "d'opérationaliser" l'intelligence émotionnelle peinent pour le moment à convaincre. Car ils cherchent à mettre en fiche ce qui se dérobe à la standardisation. Ce qui, précisément, distingue les humains des robots. 

Devenir une entreprise créatrice nécessite de reconnaître l'énergie des émotions. Leur rôle dans chacun des actes et décisions de l'entreprise. Leur apport indispensable dans la création. Et comme toute énergie, elles doivent être canalisées et utilisées à bon escient pour devenir constructives. Pour contribuer aux résultats et à la croissance profitable de l'entreprise.